a propos de votre interlocuteur

Diplômé de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse en 1991, je suis resté dans l’établissement avec un poste d’assistant d’enseignement et de recherche pendant deux ans. Durant ces deux années, j’ai fait un DEA de physiopathologie humaine et travaillais dans un laboratoire INSERM sur un programme de recherche.

Je décidais en 1994 de partir en clientèle libérale, et exerce aujourd'hui encore en clientèle mixte (canine, animaux de rente, équine, …) à GRAMAT dans le LOT.

Mon activité m’a amené à m’informer sur les médecines dites parallèles comme l’homéopathie, la phytothérapie, que j’utilise régulièrement.

En 2005, je décidais de me former en ostéopathie. Pendant cette formation, j’ai pu me rendre compte de la puissance des énergies qu’on manipulait dans cette discipline, énergies que je manipule donc maintenant au quotidien dans mon activité de vétérinaire.

Devant certaines situations très délicates en élevage, ne trouvant pas de solutions alors que tout devait fonctionner, je me suis intéressé à la géobiologie afin de comprendre les fondements de cette science, et ce qu’on pouvait en attendre. En effet, les technologies innovantes toujours plus nombreuses dans les bâtiments d’élevage, l’arrivée de panneaux photovoltaïques, l’implantation de nouvelles antennes, etc ..me dépassaient, et je ne savais pas quoi en penser, ni qu’en faire. J’ai décidé de me former  pour apprendre a vivre avec et en étudier les nuisances éventuelles.

Tout au long de ma formation, avec divers géobiologues, j’ai pu redécouvrir, sous un autre jour, ce monde énergétique qui est passionnant et dont je ne connais pas aujourd'hui de limites.

Le travail du géobiologue permet de promouvoir la santé et le bien-être, afin de limiter l'apparition de la maladie, en s'intéressant au milieu de vie des êtres vivants.

 

Alors, même si vous vous dites proche de saint THOMAS (qui ne croit que ce qu’il voit), même si vous avez un esprit très cartésien, scientifique, essayez d’ouvrir un peu plus vos yeux pour regarder un petit peu plus loin, … Vous risquez de découvrir des choses surprenantes.

 

Les nuisances dont on s’occupent en géobiologie sont responsables en partie ou en totalité, et sont des facteurs très aggravants des maladies graves des êtres vivant : maladies nerveuses, hormonales, cancers, …Pourquoi les ignorer?

 

Christophe BONAL, un Vétérinaire pratiquant la géobiologie